Lettre à Eva Joly

Je poste ici cette lettre à Eva Jo­ly, qui m’a tou­chée et qui fait écho à ­mon désar­roi de ne pas pou­voir vo­ter « ­pour » mais de de­voir vo­ter « ­con­tre »…

Chère Eva Joly, chère équipe des Verts et d’Europe écologie,
Si j’ai choisi de vous envoyer un petit mail, c’est parce que je suis, à l’approche du scrutin de dimanche, de plus en plus empreinte d’une certaine frustration…En effet, je m’apprête à voter non pas selon mon cœur, mais selon « la raison »; celle qui me pousse à tout faire pour que ne se reproduise pas la honte d’avril 2002 et pour que M. Sarkozy soit écarté. Car si j’écoute mon cœur, c’est à vous que je donnerais ma voix, comme je l’ai toujours fait depuis que je suis en âge de voter.
Mais depuis cinq ans, je suis tellement abasourdie et attristée par ce qui est fait que je me suis convaincue, dès le début de cette campagne, de voter “utile”… pour ne pas m’en vouloir plus tard, pour ne pas me dire que j’aurais dû tirer leçon des expériences passées…Le choix du cœur, je me suis dit que je le ferai au législatives.
Jusqu’à aujourd’hui, j’arrive à me tenir à ma décision, mais en faisant l’autruche, pour ne pas prendre le risque de céder à la tentation de voter “vrai”plutôt qu’utile.
Mais c’est dur…C’est dur de voter contre plutôt que pour, c’est dur de ne pas s’exprimer pleinement et honnêtement dans un pays où on a pourtant la chance de pouvoir le faire, c’est dur de se dire qu’on va donner sa voix à quelqu’un qui, sur beaucoup de points, ne vous convainc pas.Ce soir, j’ai lu votre profession de foi et je m’y retrouve complètement, je lis enfin les mots « tolérance », « apaisement », « réconciliation » qui me sont chers, je me prends à rêver du réel changement que votre élection pourrait entraîner, de la fierté que cela susciterait en moi d’appartenir à un pays qui a su faire le « vrai pas ». Demain, je sais que je vais vous écouter sur France Inter et que le pincement que je ressens au cœur va se manifester encore un peu plus…
Et pourtant, dimanche, je crois que je me tiendrai quand même à ma décision car de la politique actuelle, je n’en peux vraiment plus.
Je voulais néanmoins que vous sachiez quel serait mon vote de cœur.
J’aimerais aussi, dans le fond, que vous parveniez à me convaincre de le suivre…

J’es­père bien un jour, comme évo­qué dans un  billet pré­cé­dent sur les ­sys­tèmes de ­vote, a­voir la pos­si­bi­li­té de vo­ter « pour » plu­tôt que « contre ». N’hé­si­tez ­pas à par­ti­ci­per à l’ex­pé­ri­men­ta­tion d’un vote de ­va­leur  pour cette pré­si­den­tiel­le, qui ­se­ra peut-­être un pas dans la di­rec­tion d’un meilleur sys­tème de s­cru­tins.

Commentaires

Comments powered by Disqus