Journalisme, politique, mensonges et démocratie

*©sauvageonne, cc-by_nc-nd*

Per­me­t­tez-­moi tout d’abor­d, de re­merci­er la ré­gion PACA qui par son ­sous-équipement chronique en terme de trans­port en com­mun  [1] me per­met chaque matin d’é­couter pen­dant une à deux heures la ra­dio dan­s l’am­biance pais­i­ble et bu­col­ique des em­bouteil­lages provençaux.

C’est dans ce cadre et en pleine af­faire des Rom­s, lun­di 6 septem­bre dernier, que j’é­coutai le nou­veau Patrick­ ­Co­hen  sur la mati­nale de France- In­ter avec son in­vité, François ­Fil­lon. Ce dernier y a proféré un cer­tains nom­bre de pro­pos qui m’ont in­ter­pel­lé d’au­tan­t ­plus qu’ils ont été su­perbe­ment ig­norés de l’an­i­ma­teur [2].

Je pense que c’est à cet in­stant que je me su­is pour la pre­mière fois ­posé la ques­tion d’un pos­si­ble im­pact né­gatif du jour­nal­isme sur la démocratie.

Jusqu’à main­tenan­t, j’é­tais per­suadé que le jour­nal­isme et ­son in­dis­so­cia­ble indépen­dance, ­sont in­dis­pens­ables à une bonne san­té démocra­tique. Mais tout à coup je me su­is ren­du compte qu’il y a jour­nal­isme et jour­nal­isme.

En par­ti­c­ulier, je ne peux pas imag­in­er un rôle posi­tif dans la démocratie au jour­nal­isme épinglé par Coluche, qui con­tribue à la prop­a­ga­tion d’er­reurs, ou de men­songes proférés par nos hom­me poli­tiques. « Des men­songes ? Com­me-il y va » pensez-vous.

Je vais me per­me­t­tre ici une toute pe­tite énuméra­tion relevée ces dernières an­nées :

Ce­ci étant dit, que peut-on faire ? Les jour­nal­istes n’au­ront que rarement les moyens de s’en­tour­er des ex­perts qui sauront ré­futer à la sec­onde les chiffres imag­i­naires bran­dis­ ­par l’in­ter­viewé, qui se voit ­bi­en heureux d’avoir carte blanche pour débiter men­songes et petites er­reurs qui fer­ont douter les au­di­teurs.

Je vois deux so­lu­tions :

  1. in­ter­dire les émis­sions en di­recte et ne pub­li­er que des émis­sion­s ­mon­tées et cor­rigées des chiffres pour lesquels la source est don­née,
  2. met­tre en place un sys­tème d’ex­ter­nal­i­sa­tion ou­verte  (crowd­sourcing), per­me­t­tant de re­mon­ter en temp­s-réel, ou presque, les énor­mités énon­cées par les in­vités des émis­sions en di­recte. Ce sys­tème, re­posant sur une large base de bénév­oles et pas­sion­nés, per­me­t­trait aux jour­nal­istes de re­bondir très rapi­de­ment après les ­vati­c­i­na­tions de l’in­vité mais aus­si aux au­di­teurs de se faire rapi­de­ment une idée de la qual­ité des pro­pos énon­cés.

La pre­mière est il­lu­soire. Pour la deux­ième, rien n’ex­iste au­jour­d’hui à ­ma con­nais­sance. Un fu­tur bil­let ap­pron­fondi­ra (ou pas) les lim­ites du ­su­jet.

[1] Par exemple, la ligne SNCF Aix-Marseille (36km entre deux villes qui constituent une aire urbaine de plus d’un million six-cent milles habitants ) était il y a peu une voie unique non électrifiée. Elle est aujourd’hui partiellement doublée.,
[2] J’ai noté par exemple, l’assimilation d’une évacuation d’un terrain à Lille avec les expulsions de Roms à la frontière et l’entretien de la confusion entre Roms et Roumains…

Comments

Comments powered by Disqus