France, ennemie de l’internet ? Pas encore…

IMG_6764


Pas encore, mais « à surveiller » selon RSF, qui pointe du doigt, non seulement les législations récentes qui ouvre la porte à un filtrage administratif du web ou à des coupures de connexions, mais aussi les pressions subies par les médias en ligne — outre les affaires de cambriolage et d’écoutes, rappelons nous des propos du  min­istre de la San­té, Xavier Bertrand, qui qual­i­­fi­ait les méth­odes de Mé­di­a­­part de « fas­­cistes ».


Bravo donc, à notre gouvernement qui permet à la France de faire ces premiers pas dans ce classement hautement envié…

Les pays en rose considérés comme « à surveiller » par RSF, en ce qui concerne la censure d’internet

Comments