lundi 6 septembre 2010

Espérance de vie et retraites

Je suis tombé par l'intermédiaire de mes lectures informatiques sur ce blog, qui fait une analyse intéressante à mon goût. Elle permet en effet de prendre conscience que les arguments relatifs à l'espérance de vie lancés par les politiciens sur les ondes et le papier ne sont peut être pas aussi clairs qu'ils y paraissent.

Mais qu'est-ce que l'espérance de vie ? En fait cette notion n'existe pas ! On utilise cette expression comme raccourci commode pour parler de l'espérance de vie à la naissance. Et oui, on peut aussi parler de l'espérance de vie à 60 ou 70 ans... Et cela change beaucoup de choses. Si effectivement, ces dernières cinquante années nous avons gagné un peu plus de 12 ans d'espérance de vie à la naissance, à 70 ans, les hommes ont seulement gagné 5 ans d'espérance de vie (environ 5 semaines par an1).

Nous voilà loin des discours de nos politiques (par exemple : La question qui nous est posée est simple : depuis 1950, nous avons gagné 15 années d'espérance de vie, le statu quo est-il possible ?)...


À méditer (ou pas) !

[1] En effet, le gain fait depuis 50 ans sur la mortalité infantile a contribué pour beaucoup à l'allongement de l'espérance de vie. 

2 commentaires:

  1. Très intéressant cette réflexion sur le concept d'espérance de vie...

    Bien que le gouvernement (ou l'opposition d'ailleurs) balance à tout va des arguments à la con comme celui là, il n'en reste pas moins qu'il y a un gros problème de financement global: comment notre génération va pouvoir financer la retraite de la génération baby-boom??

    J'ai beau être partisan de la répartition, il y a de quoi aller vers un vrai conflit générationnel... non?

    Ughy.

    RépondreSupprimer
  2. Oui, il y a effectivement une vraie réflexion à mener sur le sujet :-)

    Et je n'ai malheureusement pas les éléments pour proposer des solutions pertinentes (ou pour m'assurer que celles que je pourrais proposer sont d'un intérêt dépassant la discussion de comptoir).

    Peut-être que ça viendra, mais j'estime que ce n'est pas mon rôle de citoyen (j'ai un vrai métier qui ne me laisse pas tant de temps de cerveau disponible que ça).

    RépondreSupprimer